Acorus calamus - Sweet flag - Rhizome coupé - "L'Herboristerie Yannick Bohbot".
  • Acorus calamus - Sweet flag - Rhizome coupé - "L'Herboristerie Yannick Bohbot".
  • Acorus calamus - Sweet flag - Plante in situ - "L'Herboristerie Yannick Bohbot".
  • Acorus calamus - Sweet flag - planche botanique - "L'Herboristerie Yannick Bohbot".

Acorus calamus - Sweet flag

4,73 € les 50 grammes
Prix total 4,73 €
TTC
rating Lire les 2 avis
Note moyenne : 5/5 Nombre d'avis : 2

Rhizome coupé. Les 50g.
Origine: Bulgarie.

L'Acore odorant (Acorus calamus) ou jonc odorant est une plante herbacée aquatique, rhizomateuse de la famille des Acoracées.

Souvent connu sous le nom de Sweet flag.

Une utilisation ancestrale est faite de cette plante en Inde et chez de nombreuses tribus Amérindiennes, le plus souvent comme stimulant, tonique, digestif.

Mais le Calamus a été utilisé comme aphrodisiaque dans les temps anciens, comme il l'est encore dans l'Egypte moderne.

Des restes d'Acorus calamus auraient été trouvés dans le tombe de Toutankhamon (Motley 1994).

En Italie, elle est toujours considérée comme une «plante de Vénus» (Samorini et Festi 1995).

"L'herboristerie Yannick Bohbot" décline toute responsabilité d'une mauvaise utilisation des plantes proposées par ce site. Les informations d'utilisation traditionnelle ne sont là qu'à titre indicatif.

La plante est cultivée dans les régions marécageuses et le long des cours d'eau en Europe orientale, seuls les rhizomes sont employés.

Récolté au printemps et à l'automne et séché à l'ombre, l'acore odorant est un tonique amer qui stimule les glandes digestives.

Traditionnellement employé en tisane, il serait efficace contre tous les troubles gastriques tels que les ballonnements, les nausées, les brûlures gastro-oesophagiennes.

C'est aussi une plante apéritive, il est possible d'en faire une liqueur : 100 g de rhizome séché, 1/2 l d'alcool, 1/2 l d'eau ; agiter et filtrer au bout d'une semaine.

Au Canada, certains Indiens en chiquent les rhizomes pour leurs effets stimulants. La légende raconte qu'a forte dose, elle pourrait provoquer des visions!

Les Indiens d'Amérique l’employait dans le rituel du feu.

En Inde, il est utilisé dans la médecine ayurvédique sous le nom de "Vacha" comme stimulant nerveux, digestif, émétique (à haute dose), expectorant et décongestionnant des sinus, et comme diurétique. L'acore sous le nom de "Changpu 菖蒲", fait partie de la matière médicale traditionnelle de Chine.

L'Acore changpu est cité dans la première pharmacopée chinoise Shennong bencao jing (aux environs du début de notre ère).

Une décoction forte a été également utilisée comme additif dans les bains. Selon certains Indiens d'Amérique du Nord, une quantité de calamus de taille équivalente à un doigt suffit pour produire ses effets. Dans la Chine ancienne, ce Calamus était clairement utilisé dans le chamanisme. Cependant, cela aurait pu être des espèces plus petites (Acorus gramineus Soland. ou Acorus gramineus Soland. var. pusillus (Sieb.) Engl.), nous ne savons pas très bien. En Chine, le calamus est l'une des plus anciennes plantes de bon augure. On dit que le Taoïste An-ch’isheng utilisait cette plante comme un élixir, ce qui l'a rendu non seulement immortel, mais invisible . Des faisceaux de feuilles de calamus, avec Artemisia vulgaris, sont encore utilisés comme talismans pendant le "Festival du Bateau Dragon", et ils sont accrochés au-dessus de la porte de la maison pour se protéger des mauvais esprits (Motley 1994).

Au Cachemire, la racine est considérée comme de bon augure et devrait être la première chose qu'une personne regarde le matin du festival traditionnel du nouvel an (navroj) (Shah 1982). 

De nombreux Indiens d'Amérique du Nord considèrent le calamus comme une panacée et un tonique. 

Les Iroquois utilisaient cette racine pour détecter les sorcières et la magie maléfique.

De nombreux Indiens des régions boisées du Nord-Est accroche dans la maison ou la coudre dans leur vêtements pour enfants. Les «esprits de la nuit» (cauchemars) restent alors à l'écart.

Le Winnebago, Ponca, Pawnee, Omaha et Dakota fabriquent des guirlandes de calamus qui sont utilisées lors de rites secret (wakan wacipi, «danse sacrée») et comme chasseurs de talsimans (Howard 1953; Morgan 1980,). Les Chippewa combinent le calamus avec Aralia nudicaulis L. puis font bouillir une décoction dans laquelle ils trempent leurs filets de pêche pour assurer une bonne capture ou pour chasser les serpents à sonnettes (Motley 1994).

Les Cheyennes utilisent des racines de calamus comme encens dans leurs cérémonies de la suerie.

Ils jettent des morceaux de racine sur les pierres incandescentes dans la hutte à sudation. La fumée serait nettoyant et bénéfique pour la santé!

En Inde, elle est aussi utilisée comme encens, et aurait pour effet d'éclairer et renforcer l'esprit.

On le trouve souvent dans les mélanges d'encens tibétains qui sont brûlés renforcerait les nerfs et augmenter la concentration méditative... mais également comme «nourriture pour le serpent Kundalini» (Lad et Frawley 1987).

"L'herboristerie Yannick Bohbot" décline toute responsabilité d'une mauvaise utilisation des plantes proposées par ce site. Les informations d'utilisation traditionnelle ne sont là qu'à titre indicatif.

 
ACOCAL

Fiche technique

Origine
Bulgarie
Poids
50g

Références spécifiques

Impeccable
rating 5
Le produit est ce à quoi je m\'attendais ????
Bien
rating 5
Beau morceau de racine, au moins c'est pas de la poudre comme sur d'autre site. Goût très intense.

Acorus calamus - Sweet flag

4,73 €